LA QUARANTAINE RUGISSANTE

Créé au Théâtre d'Edgar (2000)

Repris au Festival d'Avignon

 

de et avec :

Josiane PINSON

 

Mise en scène :

Jean-Paul MUEL

 

assité de :

Stéphane GUÉRIN

arrangements :

Roger POULY

 

Photo : Emmanuel CIEPKA

NOTE DE L'AUTEUR

Il y a une chanson de Brel qui dit : "il nous fallut bien du talent pour être vieux sans être adultes ... Eh bien moi, j'ai du talent pour être vieille sans être adulte, mais je veux pas être vieille ! Ca va pas m'aller du tout !

 

Être une femme à quarante ans, c'est marcher vers cinquante, belle, sereine et rugissante...

 

... Maternelles, emmerdeuses, despotiques, explosives, fragiles ou déjantées : treize portraits de femmes sur le fil pour voir la vie autrement, à quarante ans.

Après les rides, le beau temps.

 

Josiane Pinson

NOTE DU METTEUR EN SCÈNE

Josiane Pinson, c'est son nom. Son vrai nom. Pas un pseudo. Incroyable mais c'est vrai.

Donc un jour la Pinson m'a téléphoné en me disant, j'ai écrit un spectacle, je voudrais que tu le mettes en scène. Elle me l'a lu. J'ai beaucoup aimé ses textes et voilà comment notre histoire a débuté.
La Pinson frôle la quarantaine ; Elle se raconte, raconte les autres, toute une humanité qu'elle a rencontrée. Ses portraits vont à l'essentiel, avec un regard tendre, drôle, incisif, sans concessions, ni complaisance.
J'ai eu envie de l'accompagner dans ce travail. Serrer cette galerie de femmes au plus près, travailler sur leurs vérités, leurs folies, leurs angoisses, pour rire avec les petits malheurs et frissonner avec les grosses certitudes. Ne pas forcer le trait. Aimer la faille. Ne pas appuyer, simplement donner à voir.
Essayer de rajouter un regard d'homme à son regard de femme. Rendre à travers ses portraits la légèreté de son coup de plume.

 

Jean-Paul MUEL

QUELQUES EXTRAITS

..."Oui, attends ma puce, deux secondes, Maman écrit son spectacle... Mais je me fous que ta poupée Barbie ait perdu une chaussure ! J'essaie d'écrire mon spectacle !" ...

 

..."Bien, je me présente : Paule Folcoche. Je suis l'institutrice du CE2 de l'école primaire publique Jules Ferry. Mon premier boulot, ce sera l'électrochoc : s'il n'y a plus de service militaire, il reste le CE2 de Madame Paule Folcoche !" ...

 

..."J'vais te tuer ! Arrête de dormir, j'vais te tuer ! Mais je me fous que tu m'aimes, je me fous de te suffire : je m'emmerde !" ...

 

..."Connaissez-vous l'extase Marie-Françoise !...

Avec Dominique ? ... Mais Dominique est peut-être un peu jeune, un peu brutal, maladroit, poilu, hirsute, animal..."

 

..."Moi, mon Nino y m'aime parce que je suis femme de chez femme ... Lui, y dit : conne de chez conne : il est drôle, mon Nino !" ...

 

..."Je suis auteuse-compositrice et Présidente de l'association "Femmes, debout !" : ça faire rire quelqu'un ?" ...

 

..."Oui ... oui, c'est bien, mon bébé... voilà, comme ça ... doucement ... Continue de rien m'faire, mon amour, ça m'excite ..."

 

..."Je veux retrouver mon équilibre ! Je veux mes boules ! Mes angines blanches à moi ! Ma névrose ORL-OTALITE : non-têtée-angine, angine-anorexie, anorexie-blocage fellation !"...

 

..."Je suis ravie : les enfants t'ont complètement idéalisé depuis qu'on est séparés. A tout bout de champ, j'entends : "tu fais la bouffe moins bien que papa, si papa était là, on serait pas dans la merde, la nouvelle de papa, elle est encore blonde, elle..." : c'est formidable qu'on ait réussi ça !" ...

 

... "Écoutez Madame Gras, là, je craque. J'ai choisi ce métier pour évacuer mes névroses en gérant celles des autres, alors vous allez arrêter de me bassiner avec vos viols et vos incestes !" ...

 

..."Tu sais mon Bernard : maintenant que je sais que t'es prêt, je crois que je vais pas revenir... Tu la sens plus ma vie... Tu vois plus, t'entends plus... T'as plus que tes grands yeux bleus qui te bouffent la figure... Et j'ai un peu la trouille que tu partes quand je suis là..." ...

LA PRESSE EN BREF

Télérama : "Elle joue d'un humour acéré comme une violoniste virtuose d'un stradivarius (..) Un pur moment de bonheur"

 

France2 : "Une force comique exceptionnelle"

 

L'Express : "Le public féminin s'étrangle de rire de se voir si bien saisi en ce miroir"

 

Le Monde : "Courez la voir de toute urgence"

 

Paris Boum Boum : "Une formidable comédienne, dont la plume fait merveille"

 

Le Parisien : "Une grande dame".

 

Pariscope : "Explosive, drôle et touchante : une excellente comédienne dans un spectacle d'une grande finesse".

 

JDD : "Elle campe ses personnages avec talent et virtuosité"

 

A nous Paris : "Une présence qui ne s'oublie pas"

 

Christian Dumont : La Pinson est dans la vie une grande bringue très drôle.
Mais la vie, pas toujours très drôle, lui a un jour collé quarante balais. Elle ne s'y attendait pas. Au début ça lui a fait drôle…
Puis remise de ses émotions, elle s'est saisie de ses pinceaux, ciseaux, couteaux pour brosser treize portraits de femmes dans toutes les positions, dans toutes les attitudes, dans toutes leurs interrogations.

Josiane Pinson parcourt au galop ces tranches de vie : son regard s'y ballade avec plaisir et sait y débusquer tendresse et ironie. La forte présence et le talent de la comédienne emportent le tout. 

REVUE DE PRESSE COMPLÈTE

revue de presse complète
revuedepressequarantaine.pdf
Document Adobe Acrobat 1.9 MB

La tournée

Les dates de la tournée de PSYcause(s) 2

Cliquez ici

 PSYcause(s)2

revient à l'Archipel

à partir du 13 septembre

les mercredis à 21h et

les samedis à 17h